Les César 2024 - Médiathèques Isigny Omaha Intercom

Fil de navigation

César 2024

   L'édition des César 2024 aura lieu le vendredi 23 février au Palais de l'Olympia.

   Quels sont les enjeux de cette cérémonie de récompenses du cinéma français ?

   Quels sont ces livres adaptés et nominés aux César et quels sont ces films nominés que l'on peut retrouver dans nos médiathèques intercommunales ou sur la Boite Numérique de la Bibliothèque du Calvados. 

   Petit tour d'horizon avant la cérémonie. 

 

   

Les César de 2024.

Ont été annoncés il y a peu les nominations aux César 2024.


  On retrouve en tête des nominations « Le règne animal » de Thomas CAILLEY ; Avec Romain DURIS, auquel a été attribué pas moins de 12 nominations, suivi de très près par « Anatomie d’une chute » de Justine TRIET, avec 11 nominations, déjà auréolée de la Palme d’Or et du Meilleur Film dramatique aux Golden Globes à Los Angeles.
  Seront-ils récompensés ? Ce ne sont pas toujours, il s’en faut, ceux qui sont les plus cités qui sont au palmarès. Attendons pour cela le vendredi 23 février.
Ces 2 films ont en commun d’avoir eu des scénaristes ayant inventé une histoire originale. Ceux qui nous intéressent en la circonstance, ce seront les longs-métrages qui sont tirés d’ouvrages et sont donc nominés dans la catégorie meilleure adaptation.
On y retrouve :
« L’amour et les forêts » adapté par Valérie DONZELLI et Audrey DIWAN, avec Virginie EFIRA et Melvil POUPAUD, d’après le livre éponyme d’Éric REINHARDT, paru en 2014 aux Editions Gallimard, lequel reçu à l’époque le prix Renaudot des Lycéens. Faisant la part belle à l’émotion, sur le thème de l’emprise.
« Le consentement » adapté par Vanessa FILHO, qui en est aussi la réalisatrice, d’après le livre éponyme de Vanessa SPRINGORA, qui eu un très grand retentissement lors de sa sortie en 2020, récit autobiographique d’une très jeune fille sous l’emprise d’un prédateur, « proie vulnérable » comme elle se définit dans le livre. 
« L’été dernier » de Catherine BREILLAT, qu’elle adapte avec le grand scénariste qu’est Pascal BONITZER, scénariste des films de TECHINE et RIVETTE (à partir de 1984). Thème assez voisin des deux premiers films, car il est là question d’une relation incestueuse, qui de plus va devenir violente. Personnage féminin joué par Léa DRUCKER, qui  est l’instigatrice dans le film, Celui-ci est adapté de « Dronningern « de May EL-THOUKY.
Autres film avec une salve de nominations qui est une adaptation et qui se présente comme le favori des Oscar et qui en la circonstance est nominé dans la catégorie Meilleur Film Etranger aux César :
« Oppenheimer « de Christopher NOLAN (récompensé ce 28 février d’un César d’honneur), d’après le livre « Robert Oppenheimer, triomphe et tragédie d’un génie » de Kay BIRD et Martin J. SHERWYN, réédité au Cherche Midi en juin dernier (Prix Pulitzer 2006 catégorie Biographie).
Ce biopic ne retrace pas simplement le cheminement intellectuel complexe de celui que l’on qualifie de « père » de la bombe atomique mais narre aussi les 2 auditions pour lesquelles il comparaitra. De longues séquences comme pour un film procès, ce que fit en son temps Sydney LUMET avec « 12 hommes en colère » ou comme Justine TRIET le propose dans « Anatomie d’une chute ». Tiens, tiens !
L’on voit bien les 2 thématiques qui se dégagent des films plébiscités en ce début d’année par l’Académie des César. Le cinéma touche souvent juste quand il colle à ce qui fait la vie des gens, les sujets de société actuels.
Quelques jours à attendre encore avant de savoir qui seront les lauréats 2024.

Vous pouvez retrouver dans notre catalogue en ligne :
« Le consentement « de Vanessa SPRINGORA

Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot en cliquant ici.

 

 

Vous pouvez retrouver 3 de ces films sur la Boite Numérique du Calvados, pour laquelle il suffit d’être une lecteur(trice) d’une des 3 médiathèques intercommunales pour y avoir accès :


Je verrai toujours vos visages (9 nominations dont meilleur film)
Vidéo numérique
HERRY, Jeanne (Réalisatrice)
Depuis 2014, en France, la Justice Restaurative propose à des personnes victimes et auteurs d’infraction de dialoguer dans des dispositifs sécurisés, encadrés par des professionnels et des bénévoles comme Judith, Fanny ou Michel. Nassim, Issa, et Thomas, condamnés pour vols avec violence, Grégoire, Nawelle et Sabine, victimes de homejacking, de braquages et de vol à l'arraché, mais aussi Chloé, victime de viols incestueux, s’engagent tous dans des mesures de Justice Restaurative. Sur leur parcours, il y a de la colère et de l’espoir, des silences et des mots, des alliances et des déchirements, des prises de conscience et de la confiance retrouvée… Et au bout du chemin, parfois, la réparation...

Chien de la casse (7 nominations dont meilleur film)
Vidéo numérique
Durand, Jean-Baptiste (Réalisateur)
Dog et Mirales sont amis d’enfance. Ils vivent dans un petit village du sud de la France et passent la majeure partie de leurs journées à traîner dans les rues. Pour tuer le temps, Mirales a pris l’habitude de taquiner Dog plus que de raison. Leur amitié va être mise à mal par l'arrivée au village d'une jeune fille, Elsa, avec qui Dog va vivre une histoire d'amour. Rongé par la jalousie, Mirales va devoir se défaire de son passé pour pouvoir grandir, et trouver sa place. #Restez jusqu'à la fin. Le film est suivi d'un entretien avec le réalisateur (24 minutes).

Jeanne du Barry (2 nominations).
Vidéo numérique
MAÎWENN, (Réalisatrice)
Jeanne Vaubernier, fille du peuple avide de s’élever socialement, met à profit ses charmes pour sortir de sa condition. Son amant le comte Du Barry, qui s’enrichit largement grâce aux galanteries lucratives de Jeanne, souhaite la présenter au roi. Il organise la rencontre via l’entremise de l’influent duc de Richelieu. Celle-ci dépasse ses attentes : entre Louis XV et Jeanne, c’est le coup de foudre… Avec la courtisane, le roi retrouve le goût de vivre – à tel point qu’il ne peut plus se passer d’elle et décide d’en faire sa favorite officielle. Scandale : personne ne veut d’une fille des rues à la Cour.

 

Bonne lecture, bon visionnage de films !

   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Listes des usagers